Ouvrons donc sept fois un livre (il s'empare du plus proche, sur la table :Isolde 39), et prenons chaque fois la première lettre de la page de gauche. Non, cette méthode ne convient pas, on n'obtient ainsi que des consonnes. Donc : quatre fois la première lettre et trois fois la première voyelle. C. C. N. J. E. O. E.: (cojenec, jocenec, jeccone, joccène, rien de tout cela n'est envisageable, on dirait des noms pour des unions de jeunesse chrétienne, des adolecents criminels sur des plages romaines, ou des couches géologiques). Prenons plutôt sept mots choisis de façon automatique, les premiers qui viennent à l'esprit : Diane, archer, marque, échange, transe, signe et vol. maintenant les sept lettres qui y paraissent le plus souvent : E. A. N. R. I. C. H. On ontient avec elles raniche, anriche, raneich, chiaren, charien, achrien, chinera, achiner, hinarce, etc. Parmi toutes ces possibilités, c'est achrien qui paraît devoir l'emporter. Il n'existe pas de tel mot dans le grand Larousse. Le plus proche est Achrida, où l'on est renvoyé à Ochrida, qui est introuvable. On trouve en revanche un Ochrid, et l'on vous y conseille de vous reporter à Ohrid : cette ville des Balkans fut autour de l'an mil la capitale d'un tsar qui, par son acharnement, sut presque reconstituer les possessions de Siméon le Grand, le fils de Boris Ier, mais qui mourut d'émotion quand l'empereur d'Orient lui renvoya tous ses prisonniers les yeux crevés. Si l'on ne tient pas compte du h, le mot le plus proche est alors acridien, qui concerne le criquet... Achrien et achrienne désigneront donc ici, à partir de maintenant, les individus sexuellement attirés par leur propre sexe, et tout ce qui se rapporte à eux : l'on substituera ces mots, désormais, à tous leurs synonymes éventuels.

Renaud Camus, Travers, p.90



message de Gab en novembre 2002 : «on a créé tout de même le GAGE, Groupe Achrien des Grandes Ecoles (ou quelque chose d'approchant)».
Cependant, quelques années plus tard, ce titre a été changé, en conservant l'acronyme.
voir aussi Etc. p.36