Il me semble reconnaître dans Renaud Camus une qualité ou un défaut qui m'ont enchantée (qui m'enchante encore puisque je relis toujours les mêmes choses) dans les héros de mon enfance : l'incapacité à abandonner.
Ne pas savoir, ne pas pouvoir, céder. Avoir le courage de ses rêves.



Cette phrase que j'avais déposée sur le site de la SLRC a été reprise dans Rannoch Moor. La page est à retrouver. A noter qu'il faut sans doute y voir un écho de la réponse de Rémi Pellet à qui on demanda lors de l'AG 2003 de la SLRC: «Qu'est-ce que vous admirez le plus chez Renaud Camus?» Réponse: «Son courage».