Si je devais choisir un passage réprésentatif de l'œuvre de Renaud Camus, je choisirais celui-ci.
(Il s'agit d'Eugène Nicole, auteur de L'Œuvre des mers).
Télégramme refusé par la poste

(à un ami de Saint-Pierre et Miquelon

J'ai bien peur, mon Cher Eugène, et c'est ici, hélas, que commence le péché intellectuel, de vous avoir aimé un peu davantage à découvrir que votre archipel comptait seulement quatre mille huit cents habitants, contre six mille six cents en 1901, et à éprouver ainsi, non seulement votre rareté, mais, à quoi j'étais plus délicieusement, à la fois, et plus douloureusement, sensible encore, la raréfaction de votre espèce, et que chaque mois qui passe, que chaque vieille femme lasse, que chaque tourbière épuisée, que chaque pêcheur qui renonce, que chaque doris qui sombre, vous rendait, à corps absent, plus irrémissiblement précieux.

à E.N., 29 novembre 1967

Renaud Camus, écrit le 29 novembre 1967

***********


Balls! dit Eugène. Il n'est pas du tout acadien, il est de Saint-Pierre, son œuvre le montre assez, l'un des rares Français d'Amérique du Nord.

Denis Duparc, ''Echange'', p.83




complément le 23/12/2007
Ce télégramme est repris dans Corée l'absente p.27. Il s'agit donc d'un poème, et non d'un "vrai" télégramme, comme je l'avais supposé naïvement.
Il fut un temps en ligne, d'abord dans Vaisseaux brûlés, puis dans la chronologie. Il en reste la trace, mais plus le contenu.