Ce qui lui [Rinaldi] manque le plus, ai-je d'abord trouvé, ce sont les défauts. [...] Dans un second temps, cependant, Rinaldi n'apparaît plus tout à fait si rigoureusement impeccable qu'on pourrait le craindre. [...] Or ce que notre auteur a de plus évidemment en commun, si l'on ose dire, avec Proust, c'est le grand défaut de Proust, qui chez lui n'en est plus qu'un petit, la phrase trop longue et compliquée. Ses périodes ont bien les lourdeurs, les obscurités, les périlleux emboîtements et les méandres du discours proustien, mais même leurs déraisonnables embarras restent prudents, voulus, convenus, maladroitement appliqués; jamais ils ne paraissent l'effet d'une fièvre, d'une tourmente, d'une précipitation, d'un excès de sève. [...] Peccadilles à la vérité; et qui ne sauraient expliquer cette injustice patente, qu'un tel livre et qu'un tel auteur ne reçoivent pas le prix Goncourt, qui paraît tout exprès fait pour eux.
Renaud Camus, Vigiles, p.427

(Ambiguïté de cette dernière phrase!)

Et cela se gâte :

Il y a aussi, bien sûr, il y a surtout, que la réputation, disproportionnée selon moi, de Rinaldi comme écrivain, conforte son redoutable pouvoir de critique, dont il m'apparaît qu'il mésuse. Après tout, dans le champs de mes valeurs à moi, c'est lui qui a ouvert les hostilités, en attaquant Claude Simon, qui est un artiste sans commune mesure avec lui (et c'est encore trop peu dire, et c'est absurde de l'écrire, comme il le serait de rappeler que Degas est un meilleur peintre que Luc-Olivier Merson, ou Towmbly que Cremonini). Et puis Rinaldi (je sens que je m'échauffe, malgré mes bonnes résolutions) joue dans le déplorable système culturel où nous sommes plongés un rôle désagréable, il faut bien le dire. Ses gestes ni ses noiceurs tant appréciées n'exhortent pas à la bénignité. Ainsi, lui qui figurait parmi les favoris du Goncourt, décerné lundi, n'a-t-il pas rougi d'attaquer avec la plus extrême virulence, vendredi dernier, son plus dangereux rival, Tahar Ben Jelloun, qui n'en a pas moins été couronné. Est-ce de dépit? Rinaldi est revenu à la charge hier!
Ibid., p.430