[...] Un grand hôtel, très haut, est couronné d'un bâtiment étrange, d'un style pseudo classique, qui imite celui de la chapelle de Versailles. Elle a le même auteur que les bâtiments de la Légion d'honneur, à Saint-Denis, où Marcelline et Diane font leurs études, comme leurs mères et leurs grand-mères avant elles, et comme des jeunes filles de Saint-Cyr au temps de madame de Maintenon. Je me noie, je me noie! Il ne peut pas s'agir d'Angélique, la maîtresse du roi, car les dates ne coïncident pas: il y a cinq ans d'écart entre sa mort, à Port-Royal, et la fondation de la maison de Saint-Denis. Après la révolution, les filles deviennent des garçons qui se préparent à la carrière d'officier. Puis l'école est entièrement détruite, pendant la dernière guerre, et transporté ailleurs, sans pour autant changer de nom. Aucun mot n'est inscrit sur l'écran de faux verre du petit transistor. Toujours selon les émissions qui lui sont consacrées, une semaine durant, à la radio, Onslow épouse Delphine de Fontanges. Le f minuscule, en revanche, sous sa main, est toujours une simple barre, un long tranchant droit ou oblique qui, placé au milieu d'un nom, par exemple, le coupe comme un morceau de glace. Quelqu'un lui loge une balle dans le crâne, au cours d'une partie de chasse. Il n'en est pas tué, mais il en reste aveugle, ou presque. Vous attachez sans doute trop d’importance, dans votre analyse, aux dates et aux éléments biographiques. Ceci semble troubler la jeune femme, commente une voix feutrée, à l'intention des auditeurs: son apport principal, il est vrai, est une combinaison originale des parties, dans le quatuor à cordes, qui sera souvent reprise par d'autres compositeurs, certains tout à fait inconnus, d'autres illustres. Divers souvenirs de lui, objets personnels, portraits, notes ou manuscrits, sont conservés parmi les archives du château d'Hauterive, près de Thiers, qui est désormais ouvert au public, après les années d'indivision qui ont suivi la mort du marquis Pierre. Mais d'autres documents et renseignements ont été communiqués aux organisateurs de la série par son arrière- petite-nièce, qui habite New-York. [...]

Denis Duparc (Renaud Camus), Echange à partir de la page 199

Les [...] sont destinés à indiquer que l'extrait ci-dessus n'est pas un paragraphe. Il s'inscrit directement dans la continuité du texte, avec l'habituel glissement à partir d'un mot, d'un thème: la phrase précédant ce passage décrit des gardiens d'hôtel en uniforme (glissement sur hôtel et représentation), celle qui suit décrit les jardins de Riverside Drive (glissement sur New York).

Un défrichage de ce texte : ici.