Pourquoi X? Je propose les pistes suivantes :

1/ X par discrétion. RC est d'une grande discrétion et ses proches sont protégés. Je n'en ai pris conscience que peu à peu, notamment par la façon dont Notes sur les manières du temps ou Journal romain parlent de Rodolfo. (A la lecture de Retour à Canossa, j'avais cru que la discrétion à propos de Pierre était l'exception. C'est l'inverse: c'est la prolixité à propos de Farid Tali qui est l'exception. Mais évidemment, il n'y a nulle raison alors d'être discret, puisque Tali a accepté de publier un journal à quatre mains. Cela, je le découvre et le comprends peu à peu.)

Dans les premiers livres (trois Eglogues), X. n'apparaît pas, même en tant que X. La ronde des prénoms est trop effrénée pour qu'il soit possible d'attribuer une identité fixe à l'un deux.

2/ X. est classiquement et mathématiquement l'inconnu(e).

3/ Quelle est la première apparition de X. sous le signe de X.? Dans Tricks, c'est Tony. Journal romain utilise W. (25 juillet 1986) ou "l'innommable" (19 septembre 1986) ou X. (24 octobre 1986) (recensement non exhaustif, sous réserve que je ne me trompe pas dans mes identifications).

4/ Ce W. m'enchante. Quel signe du destin. «avec la seule compagnie d'un adolescent blond, dont le blouson en imitation de cuir noir porte un W brodé sur la poche.» Projet pour une révolution à New-York p.125
Voir la sphère des W. ici (de nouveau).
(Bien entendu, c'est une phrase idiote: si l'initiale avait été autre, la littérature aurait fourni d'autres pistes).

5/ Pourquoi X? Comment ne pas penser à la fin de La vie mode d'emploi: «Sur le drap de la table, quelque part dans le ciel crépusculaire du quatre cent trente-neuvième puzzle, le trou noir de la seule pièce non encore posée dessine la silhouette presque parfaite d'un X. Mais la pièce que le mort tient entre ses doigts a la forme, depuis longtemps prévisible dans son ironie même, d'un W.»
Voir tout en bas de cette page (c'est merveilleux, S, Z, N, Y, W, X, sans compter M, U, L. [1]


Notes

[1] ce qui nous amènera tout naturellement à la dédicace de L'Amour l'Automne: «A la lettre».)