Pour lire les Églogues, encore faut-il les trouver: difficile pour les Travers (en bibliothèque, peut-être?). Il est pratiquement inenvisageable de les mettre en ligne, car la mise en page compte énormément.[1]

Sachant donc que le livre est épuisé, j'aurais facilement tendance, comme vous le constatez, à le citer longuement, en en profitant pour le réagencer (héhé, petit plaisir de lecteur («AH AH AH, COMME DISENT LES GENS QUI DISENT AH AH AH APRES LEURS IDIOTIES, ET AJOUTENT COMME DISENT LES GENS QUI.. ETC.» (p.119)))

Cependant, je vous soumets ces deux remarques (p.188) : «D'ailleurs je n'écris pas pour être lu, mais pour être relu. Cela dit, il ne faudrait pas non plus prendre tout ce que raconte ce livre, et spécialement sur lui-même, pour argent comptant.»

Notes

[1] finalement disponibles ici.