Indications laissées par Renaud Camus sur la SLRC.

Non, Chère Valérie, vous n'attendez pas à tort une Jacqueline. La préfacière est Jacqueline Risset : « Tout C est Tristan, tout Tristan est C ». Elle a également traduit le livre, le roman, Tristan, de Nanni Balestrini (Éditions du Seuil, 1972, pour la version française. Feltrinelli 1966 pour la version originale).

Quant au Tristan de Mann, il est déjà très présent dans les vieilles Églogues :

DER WEITE GARTEN MIT DEINEM GROTTEN, LAUBENGÄNGEN UND KLEINEN PAVILLONS....

(Le docteur Lander continue à diriger l'institution.)