Remarque de Guillaume Cingal

Message Objet : Boomerang

Le système de notation me rappelle, une fois encore, l'une de ces évidences que je n'ai jamais mises à l'épreuve de l'analyse : le rapprochement que l'on peut faire entre les Eglogues ou les hyperlivres de RC, d'une part, et la série des Génie du lieu de Butor d'autre part.

J'allais écrire que je ne pensais pas avoir lu de référence à Butor sous la plume de RC, mais, comme Madame de Véhesse va me ressortir dix citations de derrière les fagots dans la demi-heure qui suit, je frissonne !

Ma réponse

Une citation, une citation de citation et un titre.

(J'aurais choisi Transit plutôt que Boomerang, car Tristan et un mot opératoire dans Été)

1 - incipit de Passage de Milan :

Depuis des années que l'abbé l'observait au moment des pages brunissantes, renonçant lentement à fermer ses volets, avant de s'installer près de sa lampe à contempler le passage des vitres de la transparence à la réflection, il ne se passait pas de jour qu'un de ces résidus d'objet n'eût été déplacé, n'eût disparu, ou qu'un nouveau n'eût apparu, ou un ancien réapparu, après une absence d'une semaine, d'un mois parfois; comment savoir ou distinguer?

Variations, notamment dans Passage. Première apparition page 11 : «C'est l'heure où les carreaux passe de la transparence au reflet.»

2 -

«IL N'Y A PAS D'ŒUVRE INDIVIDUELLE, ÉCRIT MICHEL BUTOR DANS L'ARC, N°39. L'ŒUVRE D'UN INDIVIDU EST UNE SORTE DE NŒUD, QUI SE PRODUIT À L'INTÉRIEUR D'UN TISSU CULTUREL AU SEIN DUQUEL L'INDIVIDU SE TROUVE NON PAS PLONGÉ, MAIS APPARU. L'INDIVIDU EST, DÈS L'ORIGINE, UN MOMENT DE CE TISSU. [...] AUSSI BIEN UNE ŒUVRE EST-ELLE TOUJOURS COLLECTIVE. C'EST D'AILLEURS POUR CELA QUE JE M'INTÉRESSE AU PROBLÈME DE LA CITATION.»
Renaud Camus, Été p.177

Particularité: les guillemets font partie de la citation, ce qui est exceptionnel.
Vous reconnaissez ici une origine/un écho de «il n'y a pas de goût, il n'y a que des états culturels.»
Pensée pour Sumac Apparu [1].

3 - Intervalles est nommé plusieurs fois dans Été. Je suppose donc que j'y trouverai des citations.

4 - Il y a évidemment ce fabuleux titre de Butor Fenêtres sur le passage intérieur, mais il ne paraît qu'en 1982, trop tard donc pour avoir été opératoire. (A moins que l'influence n'ait joué dans l'autre sens, de Camus vers Butor? Indécidable.)

Notes

[1] L'un des pseudonymes de Renaud Camus