J'essaierai d'apporter une réponse un peu théorique aux questions posées par JF à la suite du billet Les faux-monnayeurs.

En attendant, je vais simplement essayer, pour mon plaisir, d'expliquer pourquoi selon moi chaque citation a été retenue (et donc de répondre davantage à son premier commentaire qu'à son deuxième, en sachant qu'il attend davantage une réponse au deuxième. (Mais je n'ai pas de réponse.))

«On trouve un La Pérouse dans Les Faux-Monnayeurs, et bien sûr un Boris.»
Été p.127
Pourquoi avoir retenu Les faux-monnayeurs : parce que c'est Gide, parce que c'est un livre qui réfléchit sur le roman, parce qu'il existe un journal du roman, parce que fausse-monnaie (Monet, mon nez, Gogol, Ney, Edgar Poe, etc. Nez=Camus= interrogation sur le nom), parce qu'il y a un La Pérouse (Proust, bien sûr, mais aussi "massacré par les sauvages": passage vers Roussel, ("Parmi les Noirs") et vers le fils de Napoléon III (thème des maisons royales d'Europe), sans compter La Pérouse, explorateur à la recherche d'un passage)), et Boris (Feu Pâle, La Maison de rendez-vous, un roi)

«Il n'est pas assuré que Les Faux-Monnayeurs soit un bon titre.»
?? Je vois là de l'auto-dérision : Travers II explique que Otchakovsky avait craint que Travers I ne provoquât "traversin", d'autre part, nommer un livre Été quand on s'appelle Camus...

-«Le vieux couple La Pérouse a déménagé de nouveau.»
Aucune idée

«De grâce, Orlando, quelques pas de plus. Je ne suis pas encore bien sûr d'oser parfaitement vous comprendre.»
Retenu à cause d'Orlando (Roland, Renaud, Virginia Woolf, L'Arioste, Vivaldi, etc) et de l'ambiguïté de la phrase.

« " Boris, maman préfère que nous ne touchions pas à la lorgnette. Tu ne veux pas venir te promener ?
« "Oui, je veux bien. Non, je ne veux pas."
« Les deux phrases contradictoires étaient dites d'une seule haleine. Bronja ne retint que la seconde et reprit:
« Pourquoi ?
« Il fait trop chaud, il fait trop froid. (Il avait laissé la lorgnette.)
« Voyons, Boris, sois gentil. Tu sais bien que cela ferait plaisir à maman que nous sortions ensemble. Où as-tu mis ton chapeau ?
« Vibroskomenopatof. Blaf blaf. »
Aucune idée. A cause du non-sens?

«Elle n'a pas tout à fait le poids, je crois ; mais elle a l'éclat et presque le son d'une vraie pièce ; son revêtement est en or, de sorte qu'elle vaut pourtant un peu plus de deux sous ; mais elle est en cristal. A l'usage, elle va devenir transparente. Non, ne la frottez pas ; vous me l'abîmeriez. Déjà l'on voit presque au travers.»
La monnaie (cf.plus haut), et peut-être le sens : ailleurs dans Les faux-monnayeurs, il est expliqué que les personnages sont faux, dévalués.

«Il n'est pas assuré que Les faux-monnayeurs soit un bon titre. C'est un beau caractère et qui m'intéresse beaucoup que celui de La Pérouse, ajouta-t-il d'un air mélancolique.»
Proust, Swann, cygne, signe. Ailleurs dans Les Eglogues, c'est plutôt la phrase "massacré par les sauvages" qui est reprise.

«— Vous croyez que je deviens fou ? A propos : figurez-vous que Madame de La Pérouse... Vous savez, elle est rentrée dans une maison de retraite...Eh bien! figurez-vous qu'elle se persuade que c'est un asile d'aliénés, et que je l'y ai fait interner pour me débarrasser d'elle, avec l'intention de la faire passer pour folle...»
thème récurrent de la folie. Gogol, le Horla, Wolfson, les méchants psychiatres,...

«Tous deux luttèrent jusqu'à l'aube. L'ange se retira sans qu'aucun des deux fût vainqueur.»
ange : mot-thème. Est-ce que le sens de cette lutte a joué pour faire retenir cette phrase? Je n'y crois pas trop : l'une des particularités du choix des phrases, il me semble, c'est qu'elles n'ont pas véritablement de sens hors contexte, ce ne sont pas des phrases qu'on retrouverait dans un recueil de citations, par exemple. Ce ne sont pas des aphorismes.

«Mais soudain il reconnut le pistolet; Boris venait de le porter à sa tempe, La Pérouse comprit et sentit aussitôt un grand froid, comme si le sang figeait dans ses veines.»
Suicide de l'oncle dans Échange: mort violent = un des thèmes (Roussel, etc). souvenir familial. Boris.

«Le coup partit. Boris ne s'affaissa pas aussitôt.»
idem