Dans sa villa du cap Martin, elle reçoit la visite d'une autre impératrice, la cousine de Louis II. On imagine que les deux femmes, vêtues de noir, tout en marchant, une ombrelle à la main, au-dessus des rochers du rivage, ont dû évoquer ensemble, l'œil sur la mer, leurs enfants morts.
Travers II, Été, p.97

En 1891, l'ex-impératrice des Français, Eugénie, à qui Sissi a rendu visite, écrit : «C'était comme si on avait voyagé avec un fantôme, car son esprit semblait résider dans un autre monde. Elle ne voyait que rarement ce qui se passait autour d'elle et prêtait à peine attention à ceux qui la saluait.»
Ginette Raimbault et Caroline Eliacheff, Les indomptables, p.109