Ainsi que promis, je livre les notes prises le 8 novembre 2006. Le chapitre lu ce soir-là correspond au quatrième, page 257. (On remarquera au passage que contrairement aux deux premiers Travers, les sept chapitres ici n'ont pas de titre.)
Ce billet est à lire avec L'Amour l'Automne ouvert aux pages correspondantes, sinon il sera à peu près incompréhensible (mais vous en avez l'habitude, je suppose).

Je mets en italique les précisions apportées ce soir-là par Renaud Camus au cours de sa lecture. Je manque d'outils typographiques, il me faudrait de la couleur. Je mets donc mes commentaires en notes, ce qui n'est pas le plus pratique à lire, mais une façon de m'assurer qu'ils ne seront confondus ni avec le texte du livre, ni avec les remarques camusiennes. Je précise quelques références quand elles me viennent immédiatement à l'esprit.

[...] qui nous séparait de la marquise de Sévigné celle des chocolats pas celle des Lettres)
p.257

(attend cette phrase) une intention de la phrase
p.260 [1]

(Île visible de nouveau et puis non et puis jaune de nouveau) il regarde la lettre et puis moi et puis...
p.261 [2]

d'un collège de C. Cambridge
p.261

(optatif de vivre) on pouvait lire cela sur les murs d'Italie
p.261

DRRRRING C'est dans "L'île noire"
p.261 [3]

Il regarda la lettre et puis moi et puis...
p.262 [4]

Cassiopée : lieu où a été écrit la préface à "Tractatus" par son traducteur
p.262 [5]

[...] même si ce n'est pas celui, le plus long, le plus long doigt, où se dresse le tombeau de la pauvre Flora)
p.263 [6]

ne revoit jamais les rives du Tage
p.264

(ces solitudes du langage les) ne croiseraient que ses/ces songes
p.264

(C'est sympathique, c'est une jolie rue, si triste) Rue La Pérouse. «— une rue très calme — Mais non pas du tout, ça commence à se construire, ce quartier-là.» Et Swann était heureux comme s'il
p.265 [7]

Mais c'est très difficile à lire, ce texte-là!

Et Swann était (déjà heureux comme s'il)
p.265 [8]

(s'engloutir en automobile avec toute sa famille dans les eaux du) Tage, Tag, jour
p.266 [9]

Max Jacob [...] Pierre Minet, "En mal d'aurore"
p.266

Moi je veux bien faire des conférences si on m'invite à faire des conférences, mais il faut bien que la vérité soit dite, que la vérité elle soit dite, comme dirait Lionel J... Euh...

James c'était l'amant de... Il avait hérité d'un portefeuille et passait sa journée devant la télévision. Aux Etats-Unis il y a une chaîne qui ne transmet que l'activité de la Bourse.
p.268

VW Ralph von Williams
p.269

The Explorers : dernier mouvement de la première symphonie
p.269

Antartica composée pour un film sur Scott
p.269

(introduit dans le cabinet de travail de l'écrivain, on le pria d'attendre) Comme il était venu assassiner l'écrivain, il avait été désarçonné par cette amabilité.
p.269

(l'argument du danseur) l'argument de Nijinsky pour "Jeux"
p.270 [10]

(«la peinture de Marie est une peinture d'aveugle») RC fait la moue, exprime son doute sur cette clé qu'il vient de donner.
p.270

(armées dans la nuit) il n'y a que la nuit qui connaît le mot de passe
p.270

Conrad est allé voir Crane quand il embarquait à Douvres. James aurait dû être là, mais il n'a pas pu.
p.271

(Le prince Eugène de Suède s'arrêta au milieu de la pièce: — Ecoutez, dit-il.) C'est la première phrase de "Kaputt".
p.271 [11]

une Oldsmobile Aurora comme le croiseur
p.272 [12]

Pola X je n'ai pas vu "Pola X" mais j'ai lu "Pierre ou les ambiguïtés".
p.273 [13]

(never had he seen London look so enchanting) the civilisation after India
p.276

(promptitude: j'ai tiré le poignard de la manche gauche de mon habit, où je le) l'écrivain parut un peu surpris.
p.278 [14]

Wilson c'est le chien de Sarkonak.
p.278 [15]

Même ici il y avait toujours une femme en train de mourir d'un cancer.
p.279 [16]

de part et d'autre de la rivière Cure. Il s'agit du "Journal d'une jeune mariée", de Catherine Robbe-Grillet.
p.280

Leonard Woolf
p.285

(ce jeune homme est une) fleur
p.288

au fond du parc à mmmmmmmmmmmm Tzarskoïé-Sielo
p.292

(cygnes noirs trouvés morts à Rügen donnent à craindre que l')épidémie
p.293

le banquier Stern
p.294 [17]

procéder à des examens régu)liers du côlon.
p.305 [18]

(sur des morceaux de planches, [...]) Il s'agit d'Indiana, Bob Indiana
p.308 [19]

(souvenez vous que c'était Wilson, le tireur d'élite, pas) Evans.
p.310 $$

Notes

[1] Cela ne rend pas les choses plus claires, je le crains.

[2] «jaune de nouveau»: premières lignes de La bataille de Pharsale de Claude Simon.

[3] voir ici.

[4] cf. supra.

[5] 1-3-8-2-1 : «C'est sans doute pour cette raison que le Préambule du traducteur, à l'orée du Tractatus, dans l'édition Gallimard, est signée d'un endroit nommé "Cassiopée" — une maison de vacances, peut-être ?» (Gilles-Gaston Granger?)

[6] Flora Mac Donald, la jeune fille qui servit de guide à Charles-Edouard Stuart, cf Rannoch Moor p.455.

[7] Un amour de Swann

[8] cf. supra.

[9] Donne la clé de passage entre ce fragment et le suivant: «Au jour perfide,[...].»

[10] Jeux, de Debussy

[11] En fait, je ne suis pas sûre que ce soit cette phrase qui soit concernée par la remarque «C'est la première phrase de Kaputt». A vérifier.

[12] croiseur ou voilier? J'aurais pensé qu'il s'agit du bateau ayant participé à l'exploration de l'Antarticque et la recherche des passages.

[13] Il s'agit de l'adaptation cinématographique du roman de Melville

[14] Il s'agit je pense de la suite du fragment page 269, un assassin venu tuer un écrivain.

[15] Sarkonak est le professeur canadien en train d'écrire une thèse sur La Campagne de France.

[16] «Même ici» m'évoque «Et in Arcadia ego».

[17] Il s'agit d'Edouard Stern, le banquier mort dans des conditions mystérieuses en 2005.

[18] cf. Rannoch Moor p.164 «Le seul avantage que je vois au cancer du côlon, c'est que, du point de vue de mes Eglogues, il est impeccable: »

[19] Robert Indiana