Ou, à défaut, que ne m'y installe-t-on à demeure, à titre d'(h)ermite ornemental ?
Renaud Camus, Corée L'absente, p.343

Le nom commun n'admettant qu'une orthographe, je suppose que ce (h) renvoie à Tristan L'Hermitte. Le prénom "Tristan" constitue à lui seul presque une validation de l'hypothèse. (C'est un prénom très agissant dans les Églogues.)


Un préraphaélite écossais se nomme James Archer : on ne mendie pas plus éloquemment une place dans nos Églogues. L'auteur d'un paysage qui me plaît beaucoup, une vue de Moniaive, je crois, avec une rivière au premier plan, s'appelle lui Paterson, comme dans William Carlos Williams; mais j'ai oublié son prénom.
Ibid

Paterson, c'est aussi un nom de biscuits dans Été, ou tout simplement un nom (j'apprends ici que la source est la poésie de William Carlos Williams).


Puis petite promenade au quatre sur le North Inch et dans High Street, and then to this diary (plût au ciel que ce fût au lit).
Ibid

Allusion à Pepys, "and then to bed" (novembre 1664).