Je dis que je n'exclus rien, que pour ma part je n'ai pas de puritanisme littéraire, que tout peut être pris dans les filets du texte à condition de s'y inscrire solidement, c'est-à-dire d'y être lié au plus grand nombre d'éléments possible, d'être soi-même un élément rimant. Tout, chaque phrase, chaque mot, doit correspondre au moins à trois choses, c'est ma règle, à trois autres éléments du texte, doit avoir au moins trois raisons d'être.

Renaud Camus, Journal de Travers, p.1059

Hmm, dans les explications que je trouve, je ne suis pas du tout sûre de trouver trois éléments à chaque fois.