Tout se présente à égalité sous son regard, comme la table devant la fenêtre, la fenêtre ouverte et le versant escarpé sur lequel elle s'ouvre, dans la toile belge bien connue, sont taillés dans le même roc et peints de la même palette.

J.R.G. Le Camus et Antoine du Parc, L'Amour l'Automne, p.37





Cette toile apparaît dans Eté p.90, où elle est clairement identifiée :
Car si l'on en juge d'après les paragraphes qui s'ajoutent, indifférents, aux paragraphes, les divers états du récit ne sont jamais que lui-même, encore et déjà, comme la table devant la fenêtre, la fenêtre ouverte et le versant escarpé sur lequel elle s'ouvre, dans la toile belge bien connue, sont taillés dans le même roc et peints de la même palette. EST-CE LÀ TOUT CE CHANT OÙ TU TE DISAIS PRÊTE ? NE SERAIT-CE QUE POUR PASSER DEUX JOURS DANS LE FABULEUX HÔTEL PRINCE OF WALES, IL FAUT ALLER LÀ-BAS. Il s'agit ici, n'est-ce pas, si je ne me trompe, de Souvenir de Voyage, c'est bien cela ?

Renaud Camus : Oui, tout à fait. Ce tableau, qu'à l'époque je n'avais même pas vu pour de bon, je crois, m'était surtout familier parce qu'il est reproduit, ainsi que je ne sais quoi de Duchamp, dans un livre consacré à Johns, et où l'on ne peut voir, à ces deux exceptions près, que des œuvres de Johns.
Si l'on s'en tient à la règle des trois points d'attache dans le texte, les deux autres sont la pierre (stein et pierre sont des mots générateurs dans Travers III) et la «table près d'une fenêtre» (incipit de Passage).



-----------------
ajout le 20 mars 2010: En fait, il s'agit de variations autour de la quatrième de couverture de Passage:
Car aux yeux des paragraphes qui s'ajoutent, indifférents, aux paragraphes, ces trois états du texte ne sont jamais que lui-même, encore et déjà, à égalité, comme la table devant la fenêtre, la fenêtre ouverte et le versant escarpé sur lequel elle s'ouvre, dans la toile belge bien connue, sont taillés dans le même roc et peints de la même palette.