Billets pour la catégorie Journal :

Les livres fondateurs des Français

Réalisée dans le cadre de la 7ème édition de " En train de lire " organisée à l'occasion de "Lire en fête" pour la SNCF, une étude TNS-Sofres dresse la liste des 100 ouvrages qui ont le plus marqué les Français.

Top 10 des 100 livres les plus cités
1 : La Bible ex aequo avec Les Misérables de Victor Hugo
3 : Le Petit Prince d’Antoine de St Exupéry
4 : Germinal d’Emile Zola
5 : Le Seigneur des Anneaux de JRR Tolkien
6 : Le Rouge et le Noir de Stendhal
7 : Le Grand Meaulnes d’Alain Fournier
8 : Vingt mille lieues sous les mers de Jules Verne
9 : Jamais sans ma fille de Betty Mahmoody, Les Trois Mousquetaires d’Alexandre Dumas, La Gloire de mon père de Marcel Pagnol, Le Journal d’Anne Frank

La palme d’or des "moins de 35 ans" est remportée par Le Seigneur des anneaux.

Pour de nombreux lecteurs, le livre fondateur semble avoir un impact certain sur eux, en les touchant profondément pour 47% d’entre eux, en leur donnant le goût d’un auteur, d’un genre littéraire (37%), en leur permettant de découvrir ou de comprendre certaines choses sur le monde (36%), en leur donnant le goût de la lecture et en leur faisant aimer les livres (28%) et enfin, en influençant leurs croyances, leurs idées et leurs valeurs (24%).

La majorité des Français (64%) a été marquée par 3 livres qualifiés de fondateurs. 18% des Français retiennent 2 livres, 8% en citent 1, et enfin 10% n’en citent aucun.

L’âge moyen de lecture du livre de référence est de 24 ans : 39% des lecteurs le lisent une fois, 39% de deux à trois fois et 19% quatre fois ou plus. Plus des trois quart des Français (78% d’entre eux) l’ont encore à l’heure actuelle chez eux, contre 21% qui ne le possèdent pas à leur domicile.

Dans 50% des cas, le livre préféré a été acheté. Pour 18% des lecteurs, ce livre leur a été offert. Dans 11% des cas, il leur a été prêté. Et enfin ce livre a, soit fait l’objet d’une lecture imposée par l’école, soit été emprunté dans une bibliothèque (10% à chaque fois).

68% (dont 50% souvent) des lecteurs tendent à recommander la lecture de leur livre fondateur à leur entourage.

source
le 29/04/2008

A qui se fier?

Voilà plus de dix ans que la BNF avait constaté la disparition de documents hébraïques, en particulier lors du grand récolement de 1998, juste avant le déménagement des collections sur le site de Tolbiac. Une centaine de livres anciens et cinq éditions du Talmud du Moyen Age manquait à l'inventaire. Plusieurs plaintes avaient été déposées, mais l'enquête judiciaire, faute d'indices, avait tourné court. Cinq ans plus tard, une lettre anonyme signale la vente chez Christie's à New York, en 2000, d'un manuscrit hébreu du XIV siècle, comportant le Pentateuque, et plusieurs rouleaux: les Leçons des prophètes, les Lamentations, l'Écclésiaste... Ce manuscrit, dit "52", d'une valeur inestimable, avait justement disparu de la BNF cette année-là. Une nouvelle enquête est entamée en mars 2004 qui permet de remonter jusqu'à un premier acquéreur, persuadé d'avoir acheté en toute légalité une pièce exeptionnelle. Les soupçons se portent alors sur Michel Garel. On retrouve en effet la signature du conservateur en chef apposé sur un faux certificat attestant que le manuscrit pouvait faire l'objet d'une vente.

Il est difficile de dire si les vols de manuscrits et de livres de bibliophilie ont tendance à augmenter ces derniers temps dans les bibliothèques européennes, car l'usage, il y a encore peu de temps, était de ne pas ébruiter ce genre d'affaires.

Livres Hebdo, 20 août 2004

source
le 29/04/2008

Les billets et commentaires du blog vehesse.free.fr sont utilisables sous licence Creatives Commons : citation de la source, pas d'utilisation commerciale ni de modification.