L'idée de départ était de trouver le plan du livre. Il m'est vite apparu que c'était impossible dans le temps que je souhaitais y consacrer pour le moment. Ce qui suit est donc quelque chose d'intermédiaire entre une indexation et un plan, une sorte de balisage destiné à retrouver plus vite un passage ou une citation, et qui met à jour le mouvement du texte, qui avance par vagues.
Il est entendu que cette sorte de travail est très personnelle, et que ce sont surtout les mots-clés et les citations qui m'intéressent que j'ai privilégiés; d'autre part, je n'ai aucune idée de l'effet que peut produire la lecture suivie de ce billet sur quelqu'un qui n'aurait pas lu le livre.

Avant de commencer ce travail, je pensais mettre à jour un système d'imbrications, de parenthèses dans des parenthèses (je pensais que le plan de Du sens correspondait plus ou moins à cela). Il s'agit plutôt de boucles : une idée principale A mène à une digression 1 que l'on suit jusqu'au bout avant de revenir à A jusqu'à la digression suivante 2, etc. Lorsque l'idée principale A semble épuisée, on passe à la B.
C'est ainsi que bien que le retour perpétuel à A donne l'impression que le livre n'avance pas, le passage de boucle en boucle permet une progression insensible.

J'ai mis en gras les thèmes qui me paraissent faire partie de la trame, et porter les boucles. Les numéros de page indique le début d'une réflexion ou d'une boucle, qui peut se poursuivre sur plusieurs pages.


La Turquie doit-elle faire partie de l'Europe? incipit
-> domaine sémantique
-> domaine politique
     => le tout : thème de l'origine, «ciment» de la réflexion du livre entier sera l'occasion de définir ce qu'est l'Europe, ou ce qu'elle n'est pas p.13
génocide arménien p.13
qu'est-ce qu'être européen? p.14
- une question culturelle
- goût pour Hafiz ou Su Dongpo : toujours avec sentiment d'exotisme p.16
bathmologie (définition)
histoire des sens émis. Qu'est-ce qui s'exprime, d'où viennent les convictions, les opinions? p.17
ardemment xénophile. amour des étrangers p.18 [1]
[retour au sens] qu'est-ce que le sens p.20
cavatine, parenthèses, note aux notes
pontuaction => hiérarchie p.22
->syntaxe, vocabulaire. hiérarchie : valeur de droite (?); interrogation sur les rapports entre hiérarchie du sens et hiérarchie sociale. (supprimer la règle "le masculin l'emporte" pour des raisons féministes?) p.25
le discours antiraciste veut que l'étranger soit comme nous p.26
comprendre une œuvre d'art, c'est faire le tour de ce qui nous la rend inintelligible à jamais. p.27
[retour à l'étrangèreté de la Turquie] définition de l'étrangèreté
la citoyenneté européenne, la nationalité p.32
pas le critère de couleur de peau p.34

un musulman peut-il être tout à fait français?

La Campagne de France p.35
citation du 20 février. on peut être contre l'entrée de la Turquie dans l'UE, mais on ne doit pas dire pourquoi
caractère étranger de la Turquie p.37
le régime du journal. le pacte de lecture. p.39 un journal au conditionnel, le sens sous réserve d'inventaire p.41
jeu du sens <=> sens littéral, police et propriété.
la bêtise (écrit une connerie). «Les œuvres sans bêtise sont sans intérêt. Elles ratent le corps.» p.42 Pascal sans bêtise
«le caractère caoutchouteux du droit.» p.44 glissement du juridiquement acceptable au "politiquement correct" p.45
«d'où ils ressortiraient, accepterait-on ces prémisses, que les musulmans, par exemple, ne sauraient être tout à fait français.» p.46
qu'est-ce qu''être français tentative illustrée de définition. p.47
impossibilité de dire quelque chose de totalement juste => accepter un degré d'approximation, de généralisation p.49
parler est un lien. p.51 Héraclite, Heidegger
le sens : inépuisable. dire les mots dans tout leur sens : le Notre Père => «d'ailleurs ma chienne mourut.» p.55
les deux sens du mot français : Hermogène et Cratyle p.56
Hermogène: «l'avenir est d'une virginité sans cesse renouvelée» p.60 Cratyle : le sens est dans l'origine
origine et définition de français. le fou qui se prend pour un os. p.63
début de la réflexion sur un art français p.65 Saint-Loup p.68. tentative de défintion d'une peinture française p.72 mise à jour d'un concept indéfinissable mais compréhensible (art français par opposition à art italien, par exemple) musique française p.76, son français p.78
[retour à La Campagne de France, retour à musulmans de France] p.81 censure du passage «la profonde identité française, au sens ancien» et sa compatibilité, ou non, avec la fois coranique.
objection d'un Egyptien : personne ne peut être français depuis plus longtemps que son âge p.84
comprendre la poule au pot. l'accès au sens p.86
Norbert Elias p.86
extrait de Corbeaux, entrée du 25 avril 2000. p.88
pas de haine p.94 haine des contradicteurs p.95
analyse du texte d'Antoine Spire, L'Obsession des origines, et de sa façon impressionnament sytématique de dénaturer les citations p.97 «La dernière fois à notre connaissance qu'on a publiquement dénombré les Juifs à la radio» p.100
[retour au sens du mot français. retour à la Campagne de France. retour à la question «un musulman peut-il être tout à fait français?»] p.102 le thème du sang, mais du sang versé pour la France. Mme Malika Boumendjel p.106
la littérature, son rôle, sa définition. une conception littéraire du monde p.108
soit les journalistes n'ont pas lu, soit de mauvaise foi p.109
rapport entre les sens de "racisme" et "étranger" («le terme d'étranger n'a rien de péjoratif, très au contraire» p.109) ne pas nier "la part obscure" de ceux qui regrettent la disparition de la France au sens ancien p.111 curieux que ce soit certains psychanalystes qui nient ce refoulé.
Jean Genet, les goûts sexuels, la sexualité à travers les peuples. p 113 les expositions à Plieux (Boltanski), Nightsound, ''Discours de Flaran'', la lecture de l'art contemporain à travers les camps de la mort. Matys Thursz, Ashes to Dust.
«Les journalistes... créaient... un personnage impossible à force de contradictions» bas de la p.117
RC effectivement contradictoire p.118 mais relativement contradictoire.
[retour à l'étude des adjectifs de nationalité] [retour à ''La Campagne de France] la religion musulmane deuxième religion de France p.122 contre la société métissée «ma France à moi n'est pas "multiculturelle", quoiqu'elle soit très ouverte aux autres cultures.»
la sexualité n'est plus le champ de la répression au XXe. maintenant répression idéologique. «formidable encouragement donné à tout ce qui pensent avec.» p.124
le rôle, le bien-fondé, d'un contrôle, d'une censure. mais aujourd'hui, impossibilité de parler d'un des changements les plus profonds de notre époque. p.126
caste des Amis du Désastre. «Sa fonction paraît être, soit de nier purement et simplement les évolutions fâcheuses, soit d'expliquer ... qu'elles sont les prémices de grand bonheur à venir.» p.127
Loft story, image de la France. les deux néants. p.129
pas un complot, mais anesthésie de la société, avec paralysie de la langue. vocabulaire et syntaxe de plus en plus étriqués. p.130
la langue sert à voir (Proust). exemple d'un jury d'art contemporain p.131
Florence du XVIIIe et aujourd'hui : «le langage sert à ce que n'affleure pas la vérité.» p.134 => émergence de c'est vrai que
l'amour et l'oubli p.137 «C'est le défaut d'oubli qui me rend si difficile l'accès à cette autre France, qu'on voit naître...» la mémoire, l'éducation (l'école) et l'histoire. p.139 rôle de l'histoire : fonder ou faire naître le futur davantage qu'expliquer le passé p.140 disparition de toute culture dans l'a-chronologie.

la littérature et le tremblement du sens

[retour à la littérature, à une vision littéraire du monde] p.143 Le Ci-gît pour le Dasein. «Le sens est ce qui nous quitte.» Etre dessous. [retour au goût de l'étranger] Pessoa, Rabbi Aryeb Alter de Ger. Robert Poggue Harrison: A quoi bon la littérature?.
«on écrit des livres pour essayer de mettre un peu d'ordre dans le chaos du sens; et ensuite il faudrait en écrire d'autres pour tenter de mettre un peu d'ordre dans le chaos des précédents...» bas de la p.147
«Toute littérature est courtoise en ce sens qu'elle ne croit pas au sens, ...» p.148 [2] distanciation, langage tiers.
malentendu du "être soi-même". p.149 nature/culture. Soi-même comme un autre, de Paul Ricœur. le leurre de l'immédiateté de soi (en note de bas de page p.152) => expliquerait l'échec de l'éducation, de la culture en général, aujourd'hui : vécue comme une désorigination qui empêcherait d'être soi-même. p.153
[retour à la littérature] la littérature ne coïncide pas avec elle-même.p.155 Bossuet. Céline et Flora, tantes du narrateur de la Recherche. «Le potin était l'essence de la littérature.» p.160 l'intéressant en art. p.161
Sarah Vajda, Maurice Barrès. p.162 «les beaux yeux des phoques... frères des chiens et des nôtres» in Sous l'œil des barbares p.164 Barrès, Barthes, Pascal.
Pierre Force, Pascal, ''Buena Vista Park'' p.166
religion et foi OU pyrrhonisme intégral, doute absolu p.175
Deleuze, Lewis Carroll, les Stoïciens p.176
Brunot Chaouat, étude de Killalusimeno p.177 cavatine. Celan. les effets de surface. Platon. Lewis Carroll. les cartes, Pascal, Pyrrhon.
Cela nous submerge. Nous l'organisons. Cela tombe en morceaux. Nous l'organisons de nouveau et tombons nous-mêmes en morceaux. Simon citant Rilke p.181
Eloge du paraître : les signes, le paraître. «Il n'y a pas de signes. les signes sont l'être.» p.182. le signe est toujours ailleurs.
[retour à Bruno Chaouat] : «l'"affaire Camus" étale l'irréconciliable conflit qui sépare la loi occidentale et la théorie littéraire.» p.185
[retour à la responsabilité] caractère inapproprié du medium ? p.186. hypertexte p.187 «Jamais je n'ai pu m'accommoder du caractère linéaire du sens et du récit, tels que l'imposent la phrase et le texte imprimé.» p.188
creuser, cavatine, spirale, hélice p.189 Cratyle, Deleuze, Barthes. citation de Barthes sur les guillemets dans S/Z p.192
un imbécile. Flaubert mais surtout Roussel p.194 «Et ce qui est chez Proust un scrupule infini de l'intelligence (et de la bonté, cet autre continent inépuisable) — l'ajout, l'incise, la paperole — est chez lui pure fidélité géniale à la structure de la bêtise, dont il nous apprend qu'elle est celle-là même du sens, raison pour laquelle nous n'en aurons jamais fini avec l'un ni avec l'autre. » p.195
[retour à Barrès] qq notations biographiques sur RC p.196 Barrès réduit à l'idéologie une société d'après la littérature, une société réduite au sens
«l'obscène, c'est d'avoir trop raison.» p.200
l'affaire Dreyfus. Zola contre Barrès. le dreyfusisme de proust après un long détour.p.201
Toulet : bougonneries qui protègent du lyrisme p.205
[retour à Barrès] antisémitisme longtemps ignoré de RC. Zeev Sternhell. Sarah Vajda. Philippe Barrès gaulliste.
[retour à l'accusation de barrésisme] A Finkielkraut cite le passage "Français" de Etc. p.209 "Sens"
[retour à Barrès] ne pas amputer la littérature française de Barrès. mais aussi Gide, Genet, Flaubert, Nietzsche, Platon...
«La littérature est cet espace rare où le sens se dévêt de cette univocité qu'on lui voit dans les échanges pratiques ... Ni l'auteur ni le lecteur n'adhère tout à fait à ce qui est écrit, à ce quei est lu.» p 214
Les frontières s'estompent. souvenir d'un livre, les mémoires d'un acteur qui raconte comment on l'attendait à la sortie pour lui faire un mauvais sort. étonnement qu'on puisse défendre un criminel.
tremblement du sens P. Quignard. langage in germine.
Mme du Barry. Jean Puyaubert. Damien p.218 souvenirs biographiques de J Puyaubert p.219 sémitophile passionné. Et pourtant, phrase sur Bagatelles pour un massacre p.220
Céline. explorer le sens. "être notre contemporain". p.222 pas de distance, d'étrangèreté. mort du latin, des langues étrangères. enseignement de la philosophie mort-vivant. => confirme l'horreur de l'étrangèreté. toute la civilisation dans le paresseux "soi-mêmisme" p.225 in-nocence. s'exprimer. l'enseignement. fin des professeurs en représentation p.229 disparition des uniformes
petite-bourgeoisisation p.233 la question des classes : troisième zone la plus dangereuse du débat intellectuel dans la société française contemporaine.p.234
concernant l'antisémitisme, la pédophilie => écriture des limites, mais écriture nécessaire. p.235
[retour aux classes] Chateaubriand, Byron, Proust p.236 et suivantes
le second degré p.241 les intellectuels, nouveaux riches du sens dans la Recherche p.243
longue analyse de Proust. p.243-253 «être très bien, et pourtant d'un milieu très modeste» p.253
le langage marque le passage de la bourgeoisie à la petite-bourgeoisie p.255
la petite-bourgeoisie aujourd'hui. tout englobante p.255
intégration, fracture sociale p.257 les apparences disent la vérité p.258
vérité de l'antiracisme p.260, fracture sociale passe grossièrement entre les "ethnies" p.261, fracture sociale passe grossièrement entre ceux qui apportent un enrichissement économique à la société et ceux qui provoquent des dépenses p.262
en même temps que cette fracture, mouvement d'unification p.264
vulgarité des très riches, de la jet-set. p.265 situation dans les hôtels.
disparition des bourgeois au sens ancien. p.271
sens littéral, disparition de la représentation p.272
présentation et représentation, Josef Albers, bas de la p.274 jouer c'est se quitter. p.275
Daniel Sibony. Céline. les racismes qui s'en prennent aux effets de passage. p.276 Julia Kristeva. la passion d'avoir raison p.276 le «mot juif» peut servir de «point d'appui dans la langue» p.277

la petite-bourgeoisie

bon appétit, messieurs-dames, Dumontel Frédéric
le sympa p.284 idéologie du sympa
culture bourgeoise p.286 Vauvenargues. période bourgeoise de la culture qui a duré deux siècles jusqu'en 1968.
Rilke, Hölderlin, sœurs Brontë. rapport culture et bourgeoisie. p.289 à 296
l'éducation : reproduction de la bourgeoisie p.297
avoir présumé de ses forces en voulant prendre en charge l'éducation et non plus l'instruction => n'a pas éduqué grand monde, niveau d'instruction moins élevé et plus large. p.299
soi-mêmisme, idéologie du sympa. incapacité à imaginer un extérieur. p.301
dégradation de la télévision p.305
ce qui est arrivé à la musique p.308
la petite-bourgeoisie, classe dominante et classe unique. p.311
la forme, l'habit de soirée, "comme vous et moi". p.314
Tolède, le mythe de la tolérance p.315 métissage culturel p.316
Le problème : le métissage comme bourrage de crâne. p.319 seul discours, mais toujours sur un mode geignard p.319 se fait passer pour le discours du vaincu p.320 exemple de la Géorgie. Londres. mérite des villes : être un creuset de toutes les cultures. p.322 40% des enfants nés à Birmingham sont d'origine non européenne p.323
la mort d'un Beatle p.324 France Culture p.325 Londres, souvenirs
«la civilisation a été inventée pour rendre possible la solitude» p.327
théories d'Alain Pierrefyte sur la confiance, fondement des sociétés occidentales p.331
une France métissée depuis toujours : oui/non. p.337 champion du métissage p.340
hôtes et hospitalité pages 57 à 61 de La Campagne de France p.341
pétition "Déclaration des hôtes-trop nombreux-de -la-France-de-souche" p.342 analyse des manipulations et tronquages du texte original de La Campagne de France p.346
pas un hasard si tant de psychanalystes signataires p.348 anciens communistes. passion d'avoir raison p.348. «Ce qui est criminel en somme, c'est de dire nous, même au passé.» p.350 les lois de l'hospitalité p.351
Derrida p.354. Inappartenance, article de JP Marcheschi p.354
Français de souche p.356 => vocabulaire de Jean-marie Le Pen. p.357 mécanisme simplet : si Le Pen parle d'un thème, alors ce thème ne doit pas être abordé. a permis à la France de connaître une profonde transformation depuis trente ans sans jamais s'interroger sur ce qui lui arrivait.
exemple de Jörg Haider : «Hitler a eu une politique économique remarquable»p.358, de Susan Sontag :les pilotes kamikazes «n'étaient pas des lâches». p.359 => deux exemples de connotation et de la place qu'elle doit tenir dans l'interprétation du sens.
le mot race et ce qui va sans dire (ie, non scientifique, une aberration). entrée race du Répertoire des délicatesses du français contemporain. p.361

l'affaire Camus proprement dite

l'"affaire Camus": «je parlais de la race juive. p.361
Qu'est-ce que vous voulez dire exactement par la race juive? Vous n'auriez rien de plus petit, comme question?" avais-je été tenté de lui répondre. p.362
les mots interdits. ein Führer en Allemagne. p.363
«Les collaborateurs juifs du "Panorama" de France Culture exagèrent un peu tout de même.» p.364 le mot de collaborateurs
analyse point par point du texte de la polémique p.366 observation vraie ou fausse? p.367 «Conçoit-on que le besoin de dire, dès lors, devienne irrésistible, et prenne le caracctère, même d'une sorte de devoir?» p.368 Tricks, la banalité du sujet, parler de tout.
Spire dénonce la dénonciation : absurde p.369 le thème de la liste et du dénombrement p.370 possible pour les protestants: Patrick Cabanel p.371
réponse de A. Spire: surtout des recensions juives au "Panorama" car surtout parution de livres par des auteurs juifs ou sur des sujets juifs. seule réponse nette à la question. p.373
scandale de la phrase «la pensée juive n'est pas au cœur de la culture française» p.374 affirmation scandaleuse. Hugo Marsan, BH Lévy, Philippe Sollers. de l'inconvénient de ne pas être lu.
pendant l'"affaire", journalistes qui lisaient RC pour la première fois p.376 La mise au point de Philippe Lançon un an après p.376
échanges avec B Chaouat, au départ plutôt hostile p.377
«mon «quelque chose de juif» à moi... et j'espère bien qu'il l'est» p.378. Sibony, lettre et l'être". la faille, la béance. Pessah'', passage. p.379
l'écriture du journal. l'écriture et la vie ne se rejoignent jamais tout à fait. Entre les deux, «ce peu profond ruisseau calomnié, la mort» [3] conception camusienne du journal correspond à la conception du christianisme de Sibony p.380
les racismes. p.382 l'antisémitisme comme racisme particulier. indifférence au racisme antivieux. confiscation du racisme "antifrançais" par le Pen.
«Que me reproche-t-on en effet? De parler de journalistes juifs exactement comme j'en parlerais s'ils n'étaient pas juifs.» bas de la page 382. Italiens, Corses, Auvergnats, homosexuels.
le caractère communautaire d'une émission n'ayant pas pour vocation d'être communautaire. p.385
analyse de l'œuvre juive, des artistes et intellectuels juifs. XXe : grand siècle juif? p.387
en peinture p.388
A Spire: pourquoi dire de Boltanski qu'il est juif? p.390 Celan, Schönberg p.391
Proust et la pensée juive p.392 rapprochement homosexuel et juif p.393 place dans le champ culturel.
D Sibony: juif et psy, une même passion d'interpréter p.396
Dénombrement, spécialisation par origine ou religion : exemples p.397
or interdit dès qu'il s'agit de juifs. p.399
holocauste. Wiesel, Primo Levi p.399
Shoah p.400 analyse du langage
racisme (Adler, Roudinesco) p.403 faire référence au racisme serait légitime, cependant, antiracisme permet de ne répondre à aucune question. p.405

[retour aux définition de la nationalité]

l'antiracisme p.406 Me Henri Leclerc, conseiller dans la censure de La Campagne de France p.406 le discours dominant toujours vertueux p.408 tsiganes, gitans p.409
amour des musiques traditionnelles. définition de la civilisation p.411
les bijoux de la Castafiore p.412 témoignage du gendarme Eliézer p.414
L'antiracisme tient tous les lieux du pouvoir p.417 de la difficulté d'interpréter ou comprendre les reportages télévisés p.418
Un Anglais et un Italien à "la suite dans les idées" p.421 ont cru naïvement à un débat sur le fond. Est-ce que la France pouvait rester un peu "française", malgré tout?
match France-Algérie p.424 => deux exigences : adapter nos opinions aux faits et assurer la conformité de nos opinions à la doctrine antiraciste. p.425
le journal : les faits. Un petit garçon de Ghemassa demande un dinar pour être photographier et reçoit une leçon de morale : ce passage a dû être retiré du journal. p.426
exemple d'inquiétude dans certains pays, dans certaines rues (on vide la voiture, on sursaute la nuit) : du racisme? p.428
plus de Noirs que de Blancs dans les prisons aux USA : parce que les Blancs racistes ou les Noirs criminels? ou Noirs criminels à cause du racisme des Blancs? p.429
l'analyse de la délinquance. le Père Delorme dans le Monde le 4 décembre 2001 : «surdélinquance des jeunes issus de l'immigration» p.430 possible après les attentats du 11 septembre.
agressions antisémites p.431
L'antiracisme ne veut pas reconnaître qu'il a protégé les antisémites d'aujourd'hui. p.433
la taille des sexes bas de page p.433
«Premièrement le racisme explique tout et deuxièmement il n'y a pas d'explication au racisme sinon en lui-même, dans la nature humaine p.435
- oui une pulsion raciste dans la nature humaine. p.435
- non, le racisme n'explique pas tout p.436
les groupes et les indvidus. Jankélévitch/philosophie allemande, Isaac Stern/donner des concerts en Allemagne. jugement moral p.436 compréhensible d'un point de vue psychologique, inacceptable d'un point de vue moral. p439
schizophrénie. les parents antiracistes qui hésitent à respecter la carte scolaire. p.440
Les mots sont minés : seuil, jeunes. Les Espagnols vont devoir accueillir bcp de non-Espagnols s'ils veulent rester quarante-cinq millions (!) p.443 hermogénisme absolu. Comment peut-on dire "nous" en parlant des Français (M.Rivière, dramaturge)
Il faut avoir une patrie, pour s'exiler. Juifs: origine la mieux ancrée dans l'être p.444
France, droit du sol p.445
Soit un fou, moi, qui se prend pour un "Français" : on m'enferme, on me soigne. p.447
Puis les Algériens de France ou Français d'origine algérienne sifflent le drapeau français => cratylisme impeccable. => Je vais me plaindre à Roudinesco p.448
conception Hergogène/Cratyle des nationalités. p.449 Gard, Vaucluse, Kosovo. le Forum des Halles, le jour et la nuit
délabrement des banlieues -> L'Etat n'en fait pas assez. p.453 pas question d'attribuer aux immigrés un manque d'urbanité. le resquillage dans les transports publics p.454
la nocence des jeunes p.454 désir de nuire. ressentiment alimenté par la culpabilité française. se reconnaître coupable : très bien — mais dangereux si on est seul à le faire p.455 structure. statut de victime des délinquants = statut collectif, social, ethnique ou religieux p.456
l'intégration à la française p.456 l'école. professeur victime de remarques antisémites p.457
l'antiracisme = religion d'Etat p.458
la vérité travestie. démographie : terrain d'un singulier délire contemporain p.459
question des retraites : revient à considérer l'homme du seul point de vue de sa capacité productive et reproductive. p.461
statut de la retraite en société petite-bourgeoise. p.462 haine de l'âge et impolitesse p.463 horreur de la vieillesse p.464 racisme «âgiste»
transmission de la culture : échec. Les enfants et les adolescent ne savent pas qu'il y a de l'histoire, de la littérature, de la philosophie. manque d'une langue pour les appréhender. même les règles de syntaxe ou d'orthographe n'ont pu être transmises. «Le peu de mots et de grammaire que fait leur bagage leur suffit pour saisir une idée de temps en temps mais ne leur permet guère de passer d'elle à la suivante, et encore moins de faire un choix entre celles qui se proposent pour prochaine étape.» p.465
difficulté à transmettre la culture => appelons culture ce que possède déjà la jeunesse. Un peu de vieillesse pour compenser cette jeunesse sans idéal n'est finalement pas un mal p.466
danger d'une planète surchargée p.467
campagne devient banlieue universelle, agriculture tend vers l'industrie. villes et campagne se rejoignent p.468
Être de (t'es d'où?) : plus personne ne comprends la question p.469
jamais une chose belle dans les banlieues généralisées. l'aptitude à voir la beauté s'étiole. p.470
paysage et territoire : lieu de la guerre des classes; enlaidissement (on nous assure que non, que nous ne voyons pas ce que nous voyons) p.471 perte de la nature, de la nuit
Être n'est pas le tout de l'être. «Ex-ister c'est se tenir hors de l'être [...]» Heidegger vie Steiner : chez les Grecs, "existence" signifiait "non-être". Ponge p.474
un monde sans "être caché" p.475
définition de la civilisation : assure les plus grandes chances d'épanouissement à chacun. p.475
On peut dénigre notre civilisation, pas celles des autres. inégalité patente. p.475 lettre de Me Leclerc pour les passages à censurer : retrait d'un paragraphe traitant du "problème de l'inégalité des races" p.476
«Je ne crois pas à l'inégalité fondamentale, intangible, des groupes humains-etc. En revanche je crois à l'inégalité de leur développementsocial et culturel, de leurs accomplissements, de leur degré de civilisation à tel moment donné de l'histoire.» [4] p.477 comparaison entre hommes, œuvres d'art, etc. Vaclav Havel > Saddame Hussein, etc.
[retour à la définition de la civilisation : critère des plus grandes chances d'épanouissement personnel] => tient compte de l'égalité des chances. n'exonèrent pas les moins chanceux d'être l'objet d'un jugement moral. exemple des pays d'Afrique et de l'aide internationale. p.479
«Juger est l'affaire d'une vie. [...] Les hommes ne sont égaux qu'en ce qu'ils ont de moins humain.» [5] p.481
affirmations un peu fortes, et pas toujours exact. l'homme = humus. L'Espèce humaine, de Robert Anthelme. Loft story, Auschwitz. la dignité. la dignité. p.482

[retour sur l'"affaire"]

tenir son journal : pentimento, doute, hésitation. jugement de soi-même. le pire, idéologiquement, aujourd'hui : l'antisémitisme => RC s'est donc interrogé sur son antisémitisme : quelles pulsions en lui? remarques sur certaines personnalités juives qui agacent. «Bien sûr, on ne devrait jamais publier des phrases pareilles car elles font des armes parfaites contre vous» p. 484 sondage: Gérard Miller agace largement, sans considération d'origine. examen de conscience => mauvaise idée.
deux derniers passages qui ont joué un rôle central dans la polémique : pas antisémite/irrité par certains Juifs. p.486 et une enfance stalinienne du côté de la Bastille ne prépare pas à la lecture de Proust. p.487
le but du journal : être vrai y compris dans sa bêtise. p.488
Maurice G. Dantec analyse l'"affaire" Camus p.489 Dantec suppose la mauvaise foi des commentateurs, RC trouve plus intéressant les cas où ils étaient de bonne foi, voire bienveillants : à chaque fois la même hallucination. p.489
Dominique Noguez p.490 Verdun idéologique. interprétation des mots lus. les gens installés dans un pays depuis deux générations peuvent-ils exprimer sa culture? oui. connaissance par le travail et l'amour l'emportera toujours p.492
caractère a prima du journal. p.493 ce qui a le plus choqué : «Français depuis une ou deux générations» accusation d'essentialisme, de maurrassisme. voir les premières réactions de Finkielkraut, celles de Bruno Chaouat. puis réactions mesurées, modérées (à comparer avec BHL ou Lévy, présidente de l'association des Amis de Michel Houellebecq)
réaction choquée et interprétation de Guy Konopnicki p.496
Spire. son inexactitude dans les citations. p.496
passage censuré de la Campagne de France. p.499
Isabelle Rabineau, «je suis sur la liste». Ridicule du mot dénonciation qd pas de risque. «En fait de "liste", et malgré les connotations sinistres qu'elle donne à ce mot, je n'ai fait que reproduire sans y rien changer le générique de l'émission dont je parlais.» p.501
Poirot-Delpech. p.501
est-il qu'un seul groupe s'exprime seul sur une chaîne généraliste appartenant à l'Etat? Remplaçons le mots juifs par autre chose : les Lll p.502
des quotas? RC pas favorable. p.503
caractère aristocratique p.503 Qu'est-ce que la représentation? p.504 Assemblée nationale p.505
Vouloir l'ignorance de l'histoire pour permettre la paix => ne marche pas. p.506
Miss Pays de Loire p.507 équipe de football. pour un cratylisme généralisé. «La saveur, c'est l'origine» doute quant au jazz tibétain ou au flamenco brabrançon
RC assume à mots découverts => irritation de Birenbaum & Gatégno. Catherine Tasca. p.509
[retour au sens, l'origine du sens] p.510 qu'est-ce qui parle là? p.511
Noiriel, Durkheim (critique radicale de l'enracinement), Sartre. p.512
Henri Rousso énumère les raisons qui l'ont fait travaillé sur Vichy. p.513
est-il normal qu'une infime partie de la population non représentative de la population discute seule de l'immigration? p.514
paradoxe: c'est Antoine Spire qui ne veut pas qu'on pense qu'il est d'immigration récente! p.515
en définitive, qu'est-ce que RC n'aime pas? «l'artisanat, la boutique,les ateliers de confection, le prolétariat ou la petite bourgeoisie industrieuse» p.517
pour comprendre son époque il faut dialoguer avec les siècles p.517 tout le § sur l'enfance du côté de la Bastille écarté quelques lignes plus loin. p.518
participer de/participer à p.518 source: Me Tubiana. légèreté de la Ligue des droits de l'homme. analyse du texte de Me Tubiana p.519
pensée juive et française s'interpénètrent. mais distinguer, distinguer encore, morale de RC. Or l'une des grandes école de la distinction, c'est le Talmud. p.521
Est-il une liberté sans responsabilité? p.523 Non.
Me Tubiana veut juger les gens sur leurs pensées. «Je vous dis que ce président fait peur. Avec un pareil défenseur, si j'étais l'homme, je m'inquiéterais pour mes droits.» p.524
Dialogue Derrida/Roudinesco p.524 un mal-pensant ne risque pas le goulag. mais sa vie peut être détruite. p.525
Charlusss p.525
La transmission n'est plus assurée. développement d'une sorte de "sous-affaire", parfaitement mesurée, sur l'école et la transmission de la culture.
- Alain Finkielkraut et une enfance méritante du côté de la Bastille. p.528
ne prépare pas à/empêche de p.528 pourquoi de Charlus pour Charlus. p.529
- Danièle Sallenave. attitude paradoxale pendant l'affaire. très pro-palestinienne. a soutenu d'abord avec fougue. et pourtant n'a pas signé la pétition qui réclamait le droit de s'exprimer pour RC. à cause de la phrase «peut-on se prononcer sur la culture française qd on y participe seuleument depuis une ou deux générations?» p.533
- Dominique Noguez. malentendu du même type p.536
le malentendu comme origine de bien des problèmes p.537
la Révolution a «hautement proclamé» l'égalité. p.538 pour RC, exemple de wishful thinking : choses vraies si souhaitables p.538
observation des divers aspects de l'égalité. soi-mêmisme. => tout le monde se vaut. p.539
Les silences du colonel Bramble p.541 tout le monde devient privilégié. lutte contre les privilèges p.542
«Le début des livres ne s'éclaire que par leur fin[...] Lire, c'est consentir à l'étrange, à l'incompréhensible, à l'incompréhendé, et qui ne s'éclairera (incomplétement) que plus tard, plus loin, ou au prochain passage, lors d'un retour à ce même, changé, de nous qui ne serons plus le même.» p.543
la culture se prend toujours en marche. p.544
RC : impossible de devenir italien. mais sans doute possible de devenir américain. p.545 car nationalité américaine en grande partie une convention
une faille, deux plaques tectoniques du sens p.546
par quoi se distinguent les grands moments de culture et de civilisation? =>présence d'une classe cultivée, qui est toujours une classe héritière. p.546
trouver les ajustements admissibles : mission de l'école p.547
il s'agit d'éviter que l'accès à la culture "par l'extérieur" ne soit pas érigé en seul modèle. p.549 (mère de Salomon) => choix moral entre deux biens.
deux solutions :
- tout se vaut. promotion emphatique des cultures populaires, effondrement du système éducatif. Solution retenue p.550
- aménager l'accès égalitaire à l'inégalité (puisque culture=inégalité) prendre le chemin inverse à celui suivi depuis cinquante ans.

«La Turquie peut parfaitement entrer dans l'Union européenne. Ce serait une décision sur le sens du sens; [...]»

Notes

[1] Royat : piste vers Roman furieux

[2] Eloge moral du paraître?

[3] Mallarmé

[4] thèse de Race et Histoire, de Lévi-Strauss

[5] La Salle des Pierres p38