Dieu des hommes semés, sera-ce jamais fait ?
Renaud Camus, Rannoch Moor, p. 46

Ayant retrouvé ces hommes semés dans Été, j'ai cherché "Cadmus" dans Google et j'ai trouvé la légende de Cadmus et Hermione dans Les Métamorphoses d'Ovide chants IV et V. Ici se trouve rapporté entre autres l'épisode des hommes semés. Hérodote raconte que les Phéniciens accompagnant Cadmus ont introduit l'alphabet (les consonnes) en Grèce. Les sources sont multiples, Euripide, Lucien, etc.



Je commence à lister les phrases faisant référence à Cadmus.

Été

Cadmus agit grates peregrinaeque oscula terrae Figit et ignotos montes agrosque salutat.
Été, p. 77
source : Les Métamorphoses d'Ovide Livre IV

Mais pour en rester au rival d'Ulysse, la liste de ses inventions varie ; selon le Guide Bleu les dés, les échecs, les phares, l'alphabet; selon Grant et Hazel [1], les dés, les dames et plusieurs lettres de l'alphabet; et à en croire le grand Larousse, plusieurs lettres aussi, oui, les dames, oui, mais encore les osselets et surtout la monnaie.
Été, p. 152

Frappant sa poitrine nue, son épouse s'écrie : « Cadmus, demeure ; malheureux, dépouille cette forme monstrueuse.»
Été, p. 155
source : Les Métamorphoses d'Ovide Livre V
(remarque : il ne s'agit pas de la traduction utilisée par RC)

Cadmus, qu'est-ce donc ? Où sont tes pieds ? Où sont tes épaules et tes mains, ton teint, ta figure, et, tandis que je parle, tout le reste ? »
Été, p. 223

Les Hommes Semés offrirent alors à Cadmus leurs services.
Été, p. 231

Les Parques, à vrai dire, auraient inventé sept lettres, dont toutes les voyelles, et au fils de Nauplios ne seraient dues ainsi que les autres : Cadmus, quant à lui, tout en laissant alpha à sa place, à cause de la signification et de l'importance d'aleph dans sa propre langue, transforma leur ordre.
Été, p. 356

L'ordre des lettres attribué à Cadmus, et tel qu'il est perpétué dans l'A.B.C. familier, semble témoigner d'un réagencement délibérément fautif opéré par des marchands ; ils employaient l'alphabet secret à des fins commerciales, mais craignaient d'offenser la Déesse Blanche arcadienne. [Imaginons quelques élégantes structures de pensée pour en faire nos plus intimes convictions. Put me on to Edenville.] Aleph, alpha : nought, nought, one.
Été, p. 378
(J'ai mis entre crochet ce qui n'appartient pas au thème Cadmus.)

Mais Penthée, on n'aura garde de l'oublier, était aussi le petit-fils de Cadmus, lequel avait abdiqué le trône en sa faveur.
Été, p. 385

Cadmus, dont tout le corps est en train de se transformer en serpent, appelle sa femme, mais il n'a même pas le temps d'achever ses paroles car tout à coup sa langue se fend en deux parties. Marion ne l'écoute plus.
Été, p. 392

Penthée est le petit-fils de Cadmus.
Été, p. 405

Vaisseaux brûlés

484-1. Est-ce que ce ne serait pas plutôt, et plus mystérieusement, Dieu des hommes semés ? Et d'où cela vient-il ? Moins auteur que jamais, l'"auteur" n'en a pas la moindre idée ou bien celle-ci, infiniment confuse et incertaine : poésie française de la première moitié du XVIIe siècle ?
484-1

484-1-01. « Le sacrifice peut commencer. Sur le conseil d'une puissance divine Arès, disent les uns, Athéna, selon les autres , Cadmos récolte les dents de feu du dragon. Il doit les semer sur le site de la cité à naître. Étranges semailles, car à peine ont-elles touché les sillons de Terre qu'elles font surgir des guerriers en armes, ceux qu'on appellera bientôt les Semés, les Spartes (de speirein, ensemencer). »
Marcel Detienne, Comment être autochtone, du pur Athénien au Français raciné, La librairie du XXIe siècle, Seuil, pp. 70-71.
484-1-01
(Nous pouvons dater cette entrée de septembre 2003, grâce à Rannoch Moor p.594. C'est sans doute l'une des dernières entrées à ce jour, puisque interrogé en octobre 2003, RC a déclaré avoir renoncé à enrichir Vaisseaux brûlés pour le moment.)

484-1-01-1. Les Parques, à vrai dire, auraient inventé sept lettres, dont toutes les voyelles, et c'est à Palamède que seraient dues les autres : Cadmus, quant à lui, en laissant alpha à sa place, à cause de la sigification et de l'importance d'aleph dans sa propre langue, transforma leur ordre.
484-1-01-2. On comparera avec Travers II, Été, sixième journée, p. 356.
484-1-01-1

484-1-01-1-3. [...] Quant à moi, je n'hésite pas : Spartes, nobles Semés, vous êtes d'authentiques aborigènes, des Nés de la Terre, oui, Gègeneîs et même aussi Bien Nés, aussi beaux, Eugènes, que le petit Premier-Né au pays de la chouette. Frappant sa poitrine nue, son épouse s'écrie : « Cadmus, demeure ; malheureux, dépouille cette forme monstrueuse ».
484-1-01-1-3


Notes

[1] Michael Grant and John Hazel, Who's Who in Classical Mythology