Il y a quelques jours, Phillipe[s] répondait à un billet : «Je n'ai pas l'impression que l'on trouve ces blagues dans les journaux (et encore moins ailleurs). Serait-ce spécifique aux Eglogues ?»




J'avais d'abord pensé qu'il avait raison, même si je me souvenais de cela (Il s'agit des suites d'une opération d'une hernie au bas-ventre) :

Toute la zone est boursouflée et bleuie, les poils ont bien sûr été rasés, plus qu'un champ de bataille on dirait une zone de tranchées, après trois ou quatre ans de pillonnage — j'allais dire "le Chemin des Dames"; parlons plutôt de la "cote 320".
Rannoch Moor, p.287

(J'avoue que je n'avais pas vu tout de suite la plaisanterie.)


J'ai donc repris le journal pour voir ce qu'il en était. Les plaisanteries légèrement grivoises, à double-entendre, ne sont pas nombreuses, mais il y en a quelques-unes.

Dans le reportage sur l'incendie de Lunéville, à la télévision, on vit sortir à dos de pompier (il aurait été enchanté) un portrait du maréchal Lyautey ( Clemenceau :«Parmi tous mes ministres, il n'y en a qu'un qui ait des couilles au cul, c'est Lyautey — et encore ce ne sont pas les siennes!»).
p.14

Émilia, dans les semaines récentes, quand Mme de Rigaud était à l'hôpital, était parfois convoquée pour passer la nuit à la chartreuse, afin que M. de Rigaud n'y soit pas seul. Elle disait :
«Qu'est-ce que vous voulez, c'est pas tous les jours qu'on a l'occasion de passer la nuit avec un marquis...»
p.60 [1]

La pertinence de Toulet s'est vérifiée une fois de plus, la nuit dernière :
Ainsi l'amour naît des combats :
Le dieu Mars est son père.
Bien entendu cela ne résout rien du tout. Mais cela met fameusement de l'huile, si j'ose dire, dans les rouages.
p.147

[..] l'infortuné Rabbe (ce nom et les malveillantes révélations de la Biographie universelle au sujet du rédacteur de la Portative me font penser à la fameuse contrepèterie de Duchamp sur ce râble de vénérien qui n'a rien de vénérable) [2]
p.281

En revanche un de mes testicules semble rester en suspens, ni tout à fait rentré ni tout à fait sorti. Bizarrement c'est le testicule gauche, alors que l'opération a eu lieu du côté droit. A cause du petit discours de l'assistante je ne me suis pas fait de souci jusqu'à présent, mais maintenant, plus de quinze jour après l'intervention, je commence à être un peu préoccupé. On dira que tout le monde s'en fiche et que ces régions-là sont peu visitées du grand public : soit, mais moi je ne m'en fiche pas.
p.304


Ces extraits appartiennent au registre de la plaisanterie du fait de leur style : un mot, ou une expression, provoque un suspens de la compréhension, un jeu sur les sons, une recherche du sens ou du sens caché ("si j'ose dire", mais pourquoi "si j'ose dire"? Ahh, oui.)
Ils se différencient en cela de commentaires matter of facts, amusants dans ce qu'ils expriment, mais dont le ton sérieux est purement informatif. Il ne s'agit pas de plaisanteries.
Exemple:

problèmes de couilles, problèmes d'argent – Flatters les subsume artistiquement dans la catégorie générale des problèmes de bourse(s)
p.387

Bia c'est d'abord la force vitale, l'élan, l'énergie, la pulsion d'exister, mais plutôt virile, car tous ces b, qui pour nous sont des v («Bite, bite, bite!» crient dans l'amour les Espagnols qui croient parler français, pour presser le mouvement au moment ultime), mènent assez facilement au latin vir, par l'intermédiaire de vis, «force en action», «force orientée contre quelqu'un», d'origine obscure, «mais qui peut être apparenté à vir», ainsi qu'en convient même le prudent Rey.
p.666

Notes

[1] Emilia a soixante-quinze ans (p.285)

[2] "On December 15, 1959, the eighth International Surrealist exhibition opened at the Galerie Daniel Cordier in Paris. From New York, Duchamp sent a cable that read "Je purule tu purules la chaise purule grâce à un râble/ De vénérien qui n’a rien de vénérable/ rrose".